Close

20 mai 2017

Mon clavier comporte une touche “dièse”

Mettons un bémol à ce dièse ou quand la ligature nous trompe

Cet article est PROUVÉ

Le clavier de nos ordinateurs modernes comporte de nombreuses touches étranges qui n’ont plus guère de sens aujourd’hui. L’esperluette « & » en est un exemple. Invention, soi-disant, du secrétaire de Cicéron, c’est une ligature du « et ». Elle s’est transformée au fil du temps pour devenir un « et » commercial.

L’arobase « @ » dont l’origine n’est vraiment pas nette a été récupérée par l’informatique et est le symbole des messages électroniques.

Et puis, il y a le dièse. Il est vrai que l’absence du bémol aurait dû nous indiquer qu’il y avait anguille sous roche. Puisque la notation musicale n’était pas incluse dans nos claviers pourquoi y ajouter le dièse ? Tout simplement, parce que ce n’est PAS un signe dièse « ♯ », mais un croisillon « # ». Dans un dièse, les barres verticales sont verticales, dans un croisillon les barres horizontales sont horizontales.

La traduction de hashtag devrait être « mot-croisillon » et non « mot-dièse ». Dièse se dit « sharp » en anglais.

Pourquoi un croisillon sur nos claviers, alors ? Encore un reliquat typographique du passé. C’est une ligature de lb (℔), qui s’est peu à peu stylisée pour aboutir au croisillon « # ». C’est toujours le symbole de la livre (unité de poids) dans certains pays.

%d blogueurs aiment cette page :