Impossible de les manquer ! Les Bodin’s, ce duo comique aussi attachant qu’excentrique, enchaîne les succès depuis près de 30 ans. Leurs spectacles remplissent les plus grandes salles de France et leurs passages télévisés font exploser l’audimat. Mais au fait, qui se cache derrière les personnages loufoques de Maria et Christian ? Plongeons ensemble dans la vraie vie de Vincent Dubois et Jean-Christian Fraiscinet, les deux humoristes qui donnent vie aux Bodin’s.

Les Bodin’s, stars de l’humour décalé, mais qui sont-ils vraiment ?

La naissance des Bodin’s : une belle histoire d’amitié

Avant de former le tandem comique que l’on connaît, Vincent Dubois et Jean-Christian Fraiscinet ont grandi à quelques kilomètres l’un de l’autre, en Touraine et dans le Berry. Mais c’est le théâtre qui les réunit au début des années 90.

En 1989, Vincent Dubois crée seul le personnage de Maria Bodin, une mamie inspirée de rencontres marquantes, notamment une dame âgée tombée de mobylette qu’il a secourue lorsqu’il était ambulancier. Quatre ans plus tard, la route de Vincent croise celle de Jean-Christian. Le feeling passe immédiatement, humainement et artistiquement. Les deux compères fondent alors le duo des Bodin’s, avec Vincent dans le rôle de la matriarche Maria, et Jean-Christian dans la peau de Christian, le fils un peu benêt.

Le succès est rapidement au rendez-vous. Les Bodin’s enchaînent les représentations et remplissent des salles de plus en plus grandes. Le bouche-à-oreille fonctionne et le public est conquis par l’humour absurde et tendre de ce duo atypique.

Les hommes derrière les personnages

Avec leurs tenues de scène et leurs maquillages élaborés, difficile de reconnaître Vincent Dubois et Jean-Christian Fraiscinet sous les traits de Maria et Christian. Pourtant, les deux compères sont loin d’être des inconnus.

Vincent Dubois, l’interprète de Maria, est né en 1964 en région parisienne mais a grandi en Touraine. Avant de se consacrer à la scène, il exerce comme ambulancier, un métier qui lui permet de faire de belles rencontres dont il s’inspire pour créer ses personnages.

Son acolyte Jean-Christian Fraiscinet est un enfant du Berry, né en 1965. Passionné de théâtre, il se forme au conservatoire de Tours puis écrit et joue dans plusieurs pièces avant sa rencontre décisive avec Vincent.

Les deux artistes partagent un sens de l’humour décalé, un goût pour la caricature bienveillante et une grande complicité. Sur scène comme à la ville, ils aiment faire vivre la « famille Bodin’s » en s’entourant de leurs proches.

La femme de Jean-Christian, Christèle Chappat, interprète ainsi régulièrement Julie, la nièce parisienne un brin pimbêche. Les frères jumeaux de Jean-Christian, Vincent et Sébastien, font aussi partie de l’aventure.

Au delà des planches, Vincent Dubois et Jean-Christian Fraiscinet mènent une vie de famille épanouie. Mariés et pères de famille, ils ont su trouver un équilibre entre le tourbillon du succès et leurs attaches personnelles.

Un duo soudé et ambitieux

L’une des forces des Bodin’s est sans conteste la belle entente entre Vincent Dubois et Jean-Christian Fraiscinet, sur scène comme en coulisses. Malgré le succès, les deux compères sont restés simples, accessibles et surtout très soudés.

Ensemble, ils ont fait le pari audacieux d’exporter leur humour au delà des salles de spectacle. En 2008 et 2010, leurs sketches sont adaptés au cinéma dans Mariage chez les Bodin’s et Amélie au pays des Bodin’s.

Parallèlement, les deux comparses continuent à se produire sur scène aux quatre coins de la France. Depuis 2015, ils cartonnent avec leur spectacle Grandeur nature qui reconstitue de façon spectaculaire l’univers de la ferme des Bodin’s.

Année après année, Vincent Dubois et Jean-Christian Fraiscinet repoussent les limites et voient toujours plus grand. Leur secret ? Une belle complicité, un esprit créatif toujours en ébullition et une irrépressible envie de s’amuser en divertissant leur public.

Les Bodin’s, des artistes engagés et généreux

Derrière les facéties de Maria et Christian, Vincent Dubois et Jean-Christian Fraiscinet sont des artistes engagés, attentifs au monde qui les entoure. Le duo n’hésite pas à mettre sa notoriété au service de causes qui lui tiennent à coeur.

En 2018 et 2020, les Bodin’s participent ainsi au jeu télévisé Fort Boyard. Ils y relèvent des défis loufoques pour soutenir la Fondation des Hôpitaux de Paris. En 2020, aux côtés d’Alex Goude, ils parviennent à remporter près de 13 000€ au profit de cette association.

Sur scène aussi, les Bodin’s se veulent rassembleurs et généreux. Ils aiment s’entourer d’artistes aux univers variés, de Chantal Ladesou à Jarry en passant par Pascal Obispo. Un bel esprit de troupe qui symbolise leur ouverture d’esprit et leur envie de partager.

La recette du succès des Bodin’s

Près de 30 ans après leurs débuts, les Bodin’s sont toujours au sommet et continuent de conquérir un public transgénérationnel. Comment expliquer une telle longévité ?

D’abord, il y a ce savant mélange d’humour potache et de tendresse qui fait mouche à tous les coups. Avec leurs personnages hauts en couleur et leur langue bien pendue, Maria et Christian nous font rire de leurs travers mais nous touchent aussi par leur attachante naïveté.

Les thématiques universelles et intemporelles abordées par le duo comique sont un autre ingrédient de leur succès. Les relations mère-fils, la vie à la campagne, les querelles de village… Les Bodin’s se moquent gentiment de nos petits défauts et nous renvoient avec malice à notre propre humanité.

Il faut dire aussi que derrière les pitreries se cache un immense travail d’écriture et de jeu. Vincent Dubois et Jean-Christian Fraiscinet sont des bêtes de scène qui peaufinent leurs textes et soignent leurs personnages dans les moindres détails. Rien n’est laissé au hasard, des costumes jusqu’à la mise en scène millimétrée.

Enfin, le public est sensible à l**’authenticité et la proximité** dégagées par les deux compères, sur scène comme dans les médias. Loin des paillettes, Vincent et Jean-Christian cultivent une image simple et abordable qui force le respect et l’admiration.

L’avenir s’annonce radieux pour les Bodin’s

Alors que certains artistes s’essoufflent avec le temps, les Bodin’s semblent intarissables. Vincent Dubois et Jean-Christian Fraiscinet débordent de projets et comptent bien continuer à nous surprendre dans les années à venir.

Après le triomphe de leur spectacle Grandeur nature, le duo prépare un nouveau show d’envergure mélangeant sketchs inédits, chansons, et même des interventions d’humoristes invités. De quoi réjouir les fans et conquérir un nouveau public !

Côté télévision, les Bodin’s devraient être de plus en plus présents, notamment pour des prime-times événementiels sur M6. La chaîne mise beaucoup sur ces deux trublions qu’elle considère comme des valeurs sûres.

Et pourquoi pas un retour au cinéma ? Après deux adaptations à succès, Vincent et Jean-Christian ne seraient pas contre l’idée de porter à nouveau leurs personnages sur grand écran. Affaire à suivre…

Une chose est sûre, les Bodin’s n’ont pas fini de faire parler d’eux ! Et c’est tant mieux, car dans un monde souvent morose, leur humour décapant et bienveillant est plus que jamais nécessaire. Longue vie à Maria et Christian, et longue vie à leurs incroyables interprètes !

Les Bodin’s comme vous ne les avez jamais vus

Vous pensiez tout savoir sur Vincent Dubois et Jean-Christian Fraiscinet ? Voici quelques anecdotes étonnantes sur les deux humoristes !

À ses débuts, Vincent Dubois a exercé de nombreux métiers : ambulancier donc, mais aussi serveur, livreur et même… homme de ménage ! Un sacré bagage qui lui sert aujourd’hui à enrichir ses personnages.
Avant de rencontrer Vincent, Jean-Christian Fraiscinet s’est essayé au one-man-show. Un exercice en solo qui ne lui convenait pas vraiment et qui lui a fait prendre conscience qu’il était davantage fait pour le travail de duo !
Au départ, les Bodin’s ne devaient être qu’un « projet rigolo » sans grande ambition. Mais devant l’engouement du public, le duo comprend vite qu’il tient un filon. Et quel filon !
Les deux compères n’hésitent pas à mettre la main à la pâte pour leurs spectacles. Pour Grandeur nature, Jean-Christian a ainsi construit lui-même une grande partie des décors ! Un touche-à-tout qui rappelle son personnage Christian…
Depuis tout petit, Vincent Dubois est passionné par le déguisement et le maquillage. Il avoue d’ailleurs avoir porté des talons aiguilles pour une représentation scolaire de Barbe-Bleue à l’âge de 10 ans ! Le rôle de Maria était un destin…
Maria et Christian sont désormais si populaires qu’on leur a attribué une date de naissance ! Le 3 février 1973 pour Christian, un jour de catastrophe selon lui. Maria serait elle née en 1936. Bientôt un anniversaire à souhaiter ?
Clin d’œil à leur région d’origine, Vincent et Jean-Christian donnent régulièrement des représentations au profit d’associations locales. Des enfants du pays fiers de leurs racines !
Les Bodin’s pourraient bientôt avoir leur statue de cire au Musée Grévin. Un projet dans les tuyaux qui enthousiasme le duo. Une consécration de plus !
Fan des Bodin’s, Muriel Robin aurait approché Vincent et Jean-Christian pour leur proposer d’adapter leurs sketchs au théâtre, avec elle dans le rôle titre. Mais le duo a poliment décliné, préférant garder le contrôle de leurs personnages fétiches. On les comprend !
Quand ils ne sont pas sur scène ou sur un tournage, Vincent Dubois et Jean-Christian Fraiscinet aiment passer du temps avec leurs familles respectives et profiter d’activités simples : balades dans la nature, lecture, jardinage… Histoire de ne pas oublier d’où ils viennent !

Alors, surpris par ces révélations ? C’est aussi ça la magie des Bodin’s : derrière le strass et les paillettes se cachent deux artistes simples, sincères et infiniment talentueux. Pas étonnant qu’on les aime autant !

Maria et Christian, nouveaux héros des Français ?

Plus que de simples personnages humoristiques, Maria et Christian sont devenus au fil du temps de véritables phénomènes de société. Passés maîtres dans l’art de se moquer des travers des Français, ces deux anti-héros burlesques nous tendent aussi un miroir bienveillant.

À travers les yeux candides et caustiques de Maria et Christian, c’est un peu de nous-même que l’on observe, avec nos petites mesquineries ordinaires et nos a priori bien ancrés. Les chamailleries incessantes de la mère et du fils nous renvoient aussi à nos propres névroses familiales, ces petits riens du quotidien qui prennent parfois une dimension absurde et comique.

Et c’est là toute la force des Bodin’s : nous faire rire de nous-même et de notre condition d’être humain, avec tendresse et lucidité. Pas étonnant donc que Maria et Christian soient devenus les chouchous des Français, toutes générations confondues.

Qui n’a jamais croisé une mamie au verbe haut comme Maria, ou un grand dadais maladroit style Christian ? Ces deux-là sont nos voisins, nos cousins, peut-être même un peu nos alter-egos ! La vieille râleuse au grand cœur et le benêt attendrissant font désormais partie de notre patrimoine culturel, au même titre que la 2CV ou le béret.

Certains vont même jusqu’à voir en Maria une nouvelle Mère Denis, cette figure publicitaire emblématique des années 70 qui vantait la lessive Vedette avec son franc-parler. Une comparaison qui n’est pas pour déplaire à Vincent Dubois et Jean-Christian Fraiscinet.

Car comme leurs illustres prédécesseurs, les deux humoristes ont réussi en quelques années à imposer leurs personnages dans l’inconscient collectif. Cet ancrage populaire, ils le doivent à leur style unique, mélange d’impertinence et de poésie, ainsi qu’à leur incroyable sens de l’observation.

Reste que contrairement à Mère Denis, Maria et Christian n’ont rien de personnages marketing. Ces deux-là sont l’incarnation d’un certain esprit français, mélange de dérision, de contestation et d’humanité. Bref, un joyeux pied de nez à la morosité ambiante !

Alors oui, les Bodin’s méritent amplement leur statut d’icônes. Et gageons que dans quelques décennies, on se souviendra avec émotion et amusement de ce duo impayable qui, à sa façon, aura marqué son époque. Sacré Maria, sacré Christian !

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *