8 septembre 2006

Les chiens dépisteurs de drogues sont des toxicos

German Shepherd Dog figurine over white with clipping path.

Le contenu de cet article est PROBABLE

Une canidé reçue pour bêtes à crocs

On entend parfois que les chiens utilisés par les douaniers ou les policiers pour trouver de la drogue sont eux-mêmes drogués et mis en état de manque pour les obliger à retrouver au plus vite leur dose. C’est affreusement cruel ! Et probablement totalement faux.

Plusieurs arguments solides viennent contredire cette affirmation. Tout d’abord un argument massue, que l’on retrouve sur de nombreux sites et blogs : « et les chiens qui cherchent les explosifs, vous pensez qu’on leur fait manger du C4 ? »

En fait, les chiens et leurs maîtres suivent une formation longue basée sur le jeu. Étape par étape, produit par produit, le maître et son chien jouent ensemble à retrouver une substance jusqu’à ce que son odeur soit gravée chez le chien, que l’on sélectionne très joueur. Qu’on aime ou pas les animaux, qu’on soit ou pas en admiration devant les maîtres-chiens et ce qu’ils font avec leur animal, s’il y a une chose qui ne se discute pas, c’est que ces maîtres aiment leur animal. Il est difficile d’imaginer qu’un maître-chien qui va vivre et travailler avec un animal pendant des années accepte que l’on drogue son compagnon, même pour la bonne cause, et surtout quand on est soi-même douanier ou gendarme.

Sans compter que faire fumer un joint à un chien ne doit pas être si simple que ça.