18 août 2005

Le loup est dangereux pour l’homme

banner-or-background-for-halloween-party-wolf-on-night-background_mkM0c4

Le contenu de cet article est PROUVÉ

L’homme est un homme pour le loup
La mythologie, les croyances populaires et les histoires de Chaperon Rouge ont fait de cet animal un dangereux prédateur pour l’homme. À tel point que l’expression “l’homme est un loup pour l’homme” serait l’analogie parfaite. Cessons donc de crier au loup ! Car contrairement aux idées reçues, cet animal n’attaque pas l’homme, au contraire il le fuit. Il n’existe que très peu de cas connus d’attaque de loups contre des humains. Les seuls recensés, pour lesquels on ne pourra jamais être certain de tout savoir à 100%, sont des cas exceptionnels de rage ou de panique extrême de l’animal, face à un danger auquel il ne voyait pas d’issue.

Bien entendu, un loup entré dans la bergerie peut faire des dégâts, mais celui qui veut tuer son chien dira qu’il a la rage, celui qui veut tuer le loup dira qu’il est très dangereux.

S’il n’était un animal pacifique, ne verrait-on de Jean-Loup ni de Paul-Loup (ni de Marie-Lou(p) ) ? À moins que ces choix de prénom ne servent qu’à conjurer le mauvais sort ou à vaincre la peur du grand méchant loup ?

Quoi qu’il en soit, si l’homme est un prédateur pour le loup, l’inverse n’est pas vrai. Malgré tout, prenez garde, les soirs de pleine lune, de ne pas rencontrer le Loup-Garou.

Mangeur d’hommes ?

Le poids des contes et légendes