16 avril 2007

Les nerfs dans la viande

raw meat background

Le contenu de cet article est PROUVÉ

Cette viande a un nerf tendre !

« Cette viande est trop nerveuse. » « Je n’arrive pas à couper ce nerf. »

Inutile de vous énerver après les nerfs, ils n’y sont pour rien. Le « machin » dur que vous sentez sous votre couteau ou que vous mâchouillez depuis des heures n’est pas un nerf.

Un nerf c’est plutôt mou et tendre. Le nerf le plus gros chez un vertébré est la moelle épinière qui se situe dans la colonne vertébrale. Les amateurs de volaille connaissent bien ce filament blanc qui apparaît en cassant le cou du poulet ou du canard. Cette petite ficelle blanche est le nerf le plus gros de la volaille. Imaginez les autres ! Les nerfs sont difficilement visibles à l’œil nu, ce qui explique leur réparation par microchirurgie.

Les « nerfs » dans la viande sont en fait les tendons, les ligaments et les enveloppes des faisceaux de fibres musculaires. Ce sont des fibres collagènes très résistantes qui empêchent notre corps de se démantibuler au moindre effort. Rien à voir avec du tissu nerveux.

Le tissu nerveux le plus volumineux est la cervelle. Pas bien dur non plus !