30 décembre 2010

Flash Gordon est (très) rapide

iu

Un Flash pas très animé !

Le contenu de cet article est PROUVÉ

Flash Gordon est un personnage, pour ne pas dire un héros, de bande dessinée créé dans les années 30 pour concurrencer celui qui est souvent considéré comme le premier héros de comics de science-fiction : Buck Rogers. Un héros, donc, mais pas un superhéros. C’est un humain presque ordinaire, qui ne possède aucun super pouvoir particulier.

Rapide, il ne l’est point. Du moins pas plus que ça. Dans le film de Mike Hodges, c’est un joueur de rugby qui se retrouve par un pur hasard à devoir sauver le monde. Il a certes un physique athlétique, agrémenté d’un brushing que l’on peut par ailleurs qualifier d’irréel, il est courageux, intrépide, téméraire, beau – enfin, là, c’est une question de goût – mais il n’est ni plus, ni moins rapide que n’importe quel autre personnage de ce nanar. D’ailleurs, au cours de son aventure face aux légions de l’empereur Ming joué par un Max Von Sidow tondu, maquillé et déguisé comme une drag-queen de satin rouge à ne pas en croire ses yeux, il se bat, plonge le bras dans le terrier d’un monstre terrifiant pour prouver son courage, sort indemne de sables mouvants, vole même par moments, mais ne court jamais, ni vite, ni lentement.

C’est d’ailleurs assez surprenant car on ne peut raisonnablement imaginer que Flash soit autre chose qu’un surnom. Les Français, qui l’ont rebaptisé d’un prénom qui fleure bon le terroir hexagonal ne s’y sont d’ailleurs pas trompés en le renommant Guy l’Éclair. Le flash qui éblouit par sa vitesse, l’expression « vif comme l’éclair » sont autant de raisons de penser qu’il est rapide, et sans doute l’est-il un petit peu, mais pas au point que l’on croit.

- Flash Gordon sur un site formidable consacré aux nanars
- Flash vs Flash Gordon