28 mars 2004

La transpiration permet d’éliminer des toxines

r¸cken

Le contenu de cet article est PROUVÉ

Saucisson sec, saucisson guéri ?

Pour guérir, il faut transpirer. Se mettre sous la couette quand on a 40° de fièvre, tremper les draps ou le pyjama en pilou pilou et hop ! La grippe s’est envolée. Le malade se relève, frais et dispo pour repartir bosser en sifflotant gaiement.  La maladie, les “toxines” ont été évacuées avec la sueur.

En fait, la transpiration ne se compose que d’eau et de sel ou presque. Elle ne sert qu’à refroidir le corps. La seule chose que l’on favorise en transpirant est la déshydratation. Les quelques milligrammes d’urée contenus dans la sueur ne permettent pas de comparer la transpiration à la fonction d’épuration rénale. Il n’y a pas de “toxines” dans la sueur. L’acide lactique n’est pas une toxine.

Inutile donc de s’affaiblir encore quand on est malade en cherchant à transpirer à tout prix.

La transpiration chez Wikipedia