24 juin 2004

S’habituer aux médicaments

sick 3d character sitting on pill pot. isolated

L’effet du médicament ne s’use pas si l’on s’en sert

Le contenu de cet article est PROUVÉ

On entend très souvent : « Le docteur m’a changé de médicament. Mon corps s’y était habitué ! » Beaucoup de gens pensent que l’effet des médicaments s’estompe avec le temps.

En fait, très peu de produits perdent leur effet lors d’une utilisation prolongée. Les plus célèbres sont les benzodiazépines (Valium®, Tranxène®, Témesta®, …) et les vasoconstricteurs nasaux (les gouttes qui empêchent le nez de couler). Pour ces médicaments, il faut peu à peu augmenter les doses pour avoir le même effet ; le corps s’y habitue.

Pour les autres, l’efficacité est toujours la même. Simplement, la maladie traitée évolue, les gens vieillissent, ce qui fait que le médecin a besoin d’un traitement différent pour faire disparaître les symptômes. L’effet placebo, qui accompagne toute prise de médicament, a tendance à s’atténuer lui aussi avec le temps, ce qui amène les gens à penser que leur médicament agit moins bien. En fait, dans ce cas, ce n’est pas le corps qui s’y habitue, c’est la tête.