18 mai 2007

« Recule, tu es trop près de l’écran ! »

Digital Visualization of Phishing Montor

La tête dans le tube

Le contenu de cet article est PRATIQUEMENT CERTAIN

 

Dans la série des idées solidement entrées dans notre crâne à coup de marteau, en voici une qui se transmet de père en fils et de mère en fille depuis… pas si longtemps que ça, technologie oblige, mais avec une belle unanimité. Sauf que…

Il semblerait bien que le fait de coller son nez à l’écran du téléviseur ne présente en réalité pas le moindre danger pour nos bambins, ou du moins pas pour leurs yeux (la question des radiations émises par les postes télés n’est quant à elle, pas encore tout à fait tranchée).

Après tout quand on y regarde de plus près (hum) ça semble assez logique. Il ne viendrait à l’idée d’aucun parent, par exemple, de placer l’écran de l’ordinateur à 5 mètres de son regard et d’ailleurs aucun bureau ne le permettrait. Bien sûr certaines personnes préfèrent éviter d’avoir à faire des mouvements oculaires lorsqu’ils regardent un écran, mais pas tous et il suffit d’observer comment les gens s’installent au cinéma pour s’en convaincre. Dans une salle pas trop pleine, lorsque chacun peut choisir sa place, on trouve des spectateurs assis sur les côtés, en haut en bas.

L’enfant aime à s’approcher de ce monde en mouvement, en couleur pour s’immerger dedans. Et d’ailleurs, nous autres, parents attentifs à la santé de nos bambins… aussi. En 30 ans, les salles de séjour de nos appartements n’ont pas tellement grandi – et soit dit en passant, ce n’est pas les cours actuels de l’immobilier qui risquent d’inverser la tendance — alors que la taille de nos écrans de télévision a doublé quand ce n’est pas triplé ou quadruplé. Et pour autant, ce raccourcissement relatif de la distance entre nos yeux et la télé n’a pas entraîné de troubles de la vue généralisés.

S’il est vrai que les enfants n’ont pas forcément conscience du danger, ils ne sont pas pour autant masochistes. Ils font des tas de choses dangereuses parce qu’ils ne se rendent pas compte qu’elles peuvent à terme leur faire du mal mais persistent rarement dans une posture douloureuse par simple plaisir. Dans le cas de la télévision, il est désormais admis que l’écran ne peut pas causer de troubles des yeux. Il les révèle lorsqu’il y en a, mais ne les cause pas. La confusion vient du fait que beaucoup de parents craignent que leurs bambins éprouvent une certaine fatigue visuelle en restant trop près, trop longtemps devant le poste. Lorsque cela arrive (rarement), c’est généralement à cause de la luminosité ou des contrastes (lorsque l’on regarde la télé dans le noir par exemple, ou qu’il y a des reflets sur l’écran).

Et d’ailleurs, si une distance de confort optimum existait, elle prendrait en compte la taille de l’écran, ce qui n’est généralement pas le cas, les parents préférant reproduire un schéma rassurant : la télé d’un côté de la pièce, le canapé de l’autre, et les gamins dessus !

Au final, ce qu’il y a de plus dangereux dans un poste de télé, c’est la profonde niaiserie de certains programmes devant lesquels nous abandonnons trop souvent et trop longtemps nos bambins. Et si la nécessité de prendre de la distance avec la télé n’était finalement qu’une métaphore mal comprise ?