26 juillet 2004

Prendre des vitamines et des minéraux améliore la santé

Capture d'écran 2015-09-01 20.12.33

Le contenu de cet article est PROUVÉ

 Les vitamines ne fortifient que le portefeuille du pharmacien

Nous sommes sans cesse encouragés à prendre des suppléments en vitamines ou en minéraux. Or, la plupart des personnes n’en ont pas besoin ; dans les pays développés, les vraies carences sont rares. Seuls certains groupes ont besoin d’un supplétif contrôlé : les personnes âgées, les malades chroniques, les femmes enceintes et les jeunes enfants. De plus, aucune étude ne prouve qu’un apport supplémentaire en vitamines ou en minéraux a un quelconque effet thérapeutique ou préventif.

En revanche, prendre régulièrement des doses excessives peut provoquer des dysfonctionnements ou des maladies chroniques : ainsi, un surdosage en vitamine C donne des douleurs abdominales et des diarrhées ; trop de magnésium donne la diarrhée, trop de fer constipation, nausées et vomissements ; un excès de vitamine B6 occasionne une perte de sensibilité dans les bras et les jambes ; le bêta-carotène augmente les risques de cancer du poumon chez le fumeur. L’acide nicotinique (vitamine B3), le zinc, le manganèse et le phosphore peuvent également avoir des effets irréversibles.

Il est de plus indispensable de trouver ces micronutriments dans les aliments, car ceux-ci contiennent, outre les vitamines, d’autres substances qui protègent les cellules et les tissus. Leurs fibres aident à digérer et ont un rôle préventif contre le cancer, le diabète et les maladies cardio-vasculaires.