1 mai 2005

On ne bronze pas derrière une vitre

Serious businessman with digital tablet looking through window in airport

Bronzage in vitraux

Le contenu de cet article est PROUVÉ

 

Caché derrière une vitre, on pourrait se croire à l’abri du coup de soleil. C’est se tromper sur la nature des ultraviolets qui constituent le rayonnement solaire, et sur celle du verre qui constitue la vitre. Comme on le sait, un vitrage laisse passer la lumière visible (c’est à ça qu’il sert) et les infrarouges (qui chauffent), et bien qu’il fasse office d’écran solaire, le verre ne bloque les rayonnements ultraviolets (dont les longueurs d’ondes se situent entre 0 et 400 nanomètres) qu’à hauteur d’une certaine fréquence, jusqu’à 300 nanomètres environ, la fraction restante, entre 300 et 400 nm, passe à travers les mailles du filet pour venir frapper la peau.

Bien entendu, les longueurs d’ondes les plus courtes et les plus dangereuses sont de ce fait absorbées, mais il est tout à fait possible de bronzer, voire d’avoir un coup de soleil suite à une longue exposition. Par contre, les lampes UV n’utilisent pas le même matériau que les simples vitres, elles sont faites en quartz ou en verre spécial afin de laisser passer tout le spectre des ultraviolets.