27 décembre 2008

Nous perdons beaucoup de chaleur par la tête

human_mind_zkX1SJPO_L

Garder son sang-froid sans perdre la tête !

Quand les températures baissent, les chapeaux se dressent ! Les recommandations fleurissent sur le port du chapeau ou du bonnet par temps froid, car il paraîtrait que “40 à 45 % de la chaleur du corps se perdent par la tête”. Si cela se vérifiait, les êtres humains auraient aussi froid sans chapeau que s’ils se baladaient sans pantalon. Or vous avez déjà dû constater, si vous vous êtes déjà promenés en slip dans la neige que ce n’est pas le cas.

Ce mythe prend peut-être sa source dans une vieille étude militaire américaine dans laquelle des scientifiques avaient mis les sujets dans des combinaisons de survie (sans chapeaux) et avaient mesuré leur perte de chaleur dans des températures extrêmement froides.

Étant donné que c’était la seule partie du corps des sujets à être exposée au froid, ils avaient perdu une grande partie de la chaleur par la tête. Cependant, les critiques de cette étude ont déclaré que si cette expérience avait été réalisée avec des sujets ne portant que des maillots de bain, ils n’auraient pas perdu plus de 10 % de leur chaleur corporelle par la tête.

Une étude plus récente a confirmé qu’il n’y avait rien de spécial à propos de la tête et la perte de chaleur. Toute partie du corps qui n’est pas couverte perd de la chaleur, et réduira proportionnellement la température centrale du corps. Ainsi, s’il fait froid dehors, vous devez protéger votre corps. Mais que vous gardiez votre tête couverte ou non, ce n’est pas bien grave.

Le corps répond aux températures froides de deux manières. L’une d’elles est la constriction des vaisseaux sanguins dans les bras et les jambes, pour réduire le flux de sang vers les extrémités. C’est ce qui protège le cerveau et les organes vitaux du tronc, tout en sacrifiant les doigts et les orteils qui peuvent geler. L’autre réponse au froid est le frisson, qui génère de la chaleur.

Le visage, la tête et le haut de la poitrine sont cinq fois plus sensibles aux changements de températures que les autres régions du corps. C’est ce qui créé l’illusion que couvrir ces régions permet de retenir davantage de chaleur, mais le fait de couvrir une autre région du corps permet tout autant de réduire la perte de chaleur corporelle générale.

La quantité de chaleur libérée par toute région du corps dépend de sa surface, et pendant les froides journées d’hiver, vous perdrez plus de chaleur par des jambes ou des bras découverts que par une tête non couverte.