5 juillet 2004

Morsure de serpent : incisons, garrottons !

viper-snake-serpent-mascot-head_Qy8MaB

Le contenu de cet article est PROUVÉ

Inciser, aspirer une plaie ou poser un garrot est dangereux

Voilà ce qu’on voit dans beaucoup de films d’aventures : le héros, mordu par un serpent, est secouru par incision et aspiration de la plaie puis pose d’un garrot pour éviter que le poison n’atteigne le cœur ! Eh bien, si vous agissez ainsi, la victime risque de perdre un membre à cause du garrot, ou même de mourir.

En cas de morsure de serpent, il faut nettoyer la plaie, enlever les bagues des doigts s’ils risquent de gonfler, poser un bandage modérément serré en amont de la morsure et alerter les secours. Inciser une plaie ne fait que l’aggraver.

Le garrot ne se pose qu’exceptionnellement (hémorragie très importante, section/arrachement d’un membre, sauveteur seul avec plusieurs blessés graves). Un garrot empêche les cellules d’être oxygénées et les fait donc mourir au bout de 20 à 30 minutes ; une personne garrottée risque donc l’amputation. Il ne faut jamais desserrer ou enlever un garrot, car cela rétablit la circulation sanguine et amène du sang plein de toxines dans l’ensemble du corps, entraînant un blocage des reins et souvent la mort.