1 août 2005

Les mauvaises herbes

Old Garden

 Vive l’ortie-culture !

Que l’on soit jardinier en herbe ou confirmé, les “mauvaises herbes” sont un affront, un camouflet à notre dur labeur. Elles prolifèrent, ces plantes sauvages, folles, envahissantes et indestructibles. Pourtant, scientifiquement, les mauvaises herbes n’existent pas ; la botanique les ignore. Nous qualifions de “mauvaises” des herbes dont nous ne voulons pas, celles que nous n’avons pas choisies nous-mêmes, celles qui égratignent notre conception du beau ou mettent du désordre où nous voudrions voir de l’ordre.

Ortie, pissenlit, chiendent, chardon etc. sont avant tout des plantes “sauvages” qui ont appris à se reproduire efficacement, voire à supplanter leurs “concurrentes” au terme d’une longue évolution. Des adventices qui n’ont pas de morale, et auxquelles les qualificatifs de “mauvais” ou “bon” sont le reflet de notre culture de petits jardiniers … contre nature.