3 juillet 2005

Les éclairs de chaleur

cartoon-cloud-thunder-and-sun-wheather-vector_zJYEpy___L

Il est clair que ça va faire du bruit.

Le contenu de cet article est PROUVÉ

L’expression “éclairs de chaleur” est souvent utilisée pour désigner, à tort, des éclairs non accompagnés de tonnerre, des éclairs “silencieux” illuminant le ciel et qui se formeraient par la seule chaleur. Nos sens nous trompent ici aussi. Car si l’orage résulte de la confrontation de masses d’air chaud et d’air froid, il n’y a pas d’éclairs sans tonnerre.

Contrairement à la lumière qui se déplace à environ 300.000 km/s, le son parvient à nos oreilles à une vitesse de 340 m/s. Les éclairs de chaleur désignent donc improprement des éclairs d’orage tout ce qu’il y a de plus normaux, la différence venant de ce que nous n’entendons pas l’onde de choc (le tonnerre) qui les accompagne parce que sa source est trop éloignée, et qu’elle se dissipe avec la distance jusqu’à en devenir inaudible.

En tout cas, tous ceux qui sont à proximité de ces éclairs témoigneront que le tonnerre est bien là aussi.