2 juillet 2008

Les boites d’œufs isolent du son

empty box of 6 eggs isolated on white background

Une idée à se cogner la note contre le mur

Le contenu de cet article est PROUVÉ

Être rédacteur à Tatoufaux n’est pas toujours une partie de plaisir. Il en va de certaines idées reçues comme des légendes de notre enfance. Bien qu’indiscutables, nous les traitons avec beaucoup de regrets car nous aurions vraiment préféré qu’elles soient vraies.

Penser à tous ces ados qui ont passé des centaines d’heures en pure perte à recouvrir un mur entier (quand ce n’est pas les 4 murs et le plafond) de boîtes d’œufs pour insonoriser une pièce est un crève-cœur.

Car il faut bien se rendre à l’évidence, les boites d’œufs, si elles ont bien une incidence sur le son de la pièce, ne permettent en aucun cas d’insonoriser quoi que ce soit. Au départ, ça n’a pas l’air si idiot que ça. La forme spécifique des boîtes d’œufs permettant au son de venir faire un petit tour et de repartir vers l’expéditeur, ce système pourrait effectivement s’avérer idéal et peu coûteux pour protéger le mur mitoyen qui sépare un trompettiste débutant d’un voisin acariâtre ou pour retrouver une certaine forme de sérénité après que le petit dernier ait décidé de transformer le garage en salle de répét’ pour son groupe de heavy métal. Ici le rédacteur verse une larme nostalgique puis referme la parenthèse.

Sauf que. Cette technique attrayante car peu onéreuse, pose finalement bien plus de problèmes qu’elle n’en règle. D’une part, c’est très laid, encore que tout est affaire de goût. Ensuite, c’est extrêmement dangereux car cela multiplie les risques d’incendies et il faut être totalement inconscient pour recouvrir ainsi ses murs de matériaux hautement inflammables. Et puis surtout, c’est totalement inefficace !

La forme particulière et la rugosité de la matière carton de boîtes d’œufs permettent en fait, dans certains cas de réduire l’écho. C’est donc plus pour améliorer le son pour ceux qui se trouvent dans la pièce que pour épargner les voisins que certains ont recours à ce subterfuge. En effet, le carton de ces boîtes est beaucoup trop fin pour empêcher le son de passer au travers et cette technique très aléatoire a tendance à modifier voir déformer le son de façon parfois assez spectaculaire, dans le mauvais sens du terme.