25 novembre 2005

Le vent entraîne une courbure de la tour Eiffel

storm-0914-turn-effel-eps-8-[Converti]

Ça chauffe pour la grande dame

Le contenu de cet article est PROUVÉ

On entend parfois dire, que malmenée par les vents, le sommet de la tour Eiffel peut se courber de 50, 60, 80 centimètres ou même un mètre quand elle est très en forme. Il y a là, en fait, non pas une, mais deux idées reçues (la maison ne recule devant aucun sacrifice).

Tout d’abord s’il est vrai que le sommet bouge un petit peu, les distances souvent évoquées sont tout à fait excessives. On estime que le vent déplace le sommet de 6 ou 7 centimètres au maximum.

La seconde idée reçue concerne la cause de la courbure de la tour. Ce n’est pas le vent qui pousse la construction mais la chaleur. Entièrement constituée de fer la tour « travaille » sous l’effet de la chaleur, et le fer se dilate, entraînant une courbe pouvant atteindre 18 centimètres.