14 septembre 2004

Le thé provoque des carences en fer

cup-of-tea_Gkt5vYBu

Le contenu de cet article est PROBABLE

Le thé ne provoque pas de carence chez le bien portant en cas d’alimentation normale.
Avec ou sans thé, le corps assimile moins de 25 % du fer contenu dans un aliment, mais une alimentation équilibrée (viande, poisson, fruits et légumes…) suffit largement à apporter à l’organisme tout ce dont il a besoin.

Le fer apporté par les aliments ne sera pas “éliminé” par une consommation simultanée de thé, qu’il soit noir ou vert. Aucune étude n’a conclu à la dangerosité du thé pour les personnes bien portantes.

Le problème réside en fait dans l’origine du fer : le thé ne réduit pas l’assimilation du fer apporté par la viande et le poisson ; en revanche, il réduit celle du fer apporté par les fruits et les légumes. Ajouter du lait dans son thé ne change rien à l’affaire. Mais l’assimilation du fer est un phénomène complexe, qui ne dépend pas uniquement de l’alimentation. Dans tous les cas, il sera conseillé aux végétariens et aux anémiés de boire leur thé entre les repas (une heure après). Pour les autres, il n’y a pas d’incidence.