12 décembre 2007

Le sport fait maigrir

Male hand holding knife and fork near the empty plate

Marathon et cassoulet

Le contenu de cet article est PROUVÉ

À l’aube des temps, l’homme courait. Il courait après ses proies, courrait pour se déplacer plus vite, courrait pour échapper au danger. Et puis au fil des millénaires, nous avons cessé de courir et même de marcher. Dans un même temps, nous sommes passés de la viande crue arrachée de la bête avec les dents aux petits plats en barquette saturés en gras et en sucres qui chauffent tout seuls au micro-onde. Et nous avons grossi. Et nous voulons maigrir. Et nombre d’entre nous pensent qu’il faudrait juste se remettre à courir. Ils se trompent ! Pour maigrir, il faut en fait remplacer le cassoulet en boîte par un steak haricot vert et courir (ou sauter, rouler, nager, marcher vite…).

Laissons de côté les personnes qui peuvent ingurgiter 5 fois leur poids en nourriture sans prendre un gramme, cet article ne les concerne pas puisque généralement, ne veulent maigrir que les personnes qui pensent avoir trop pris de poids à un moment de leur vie.

Il est difficile voire impossible de maigrir durablement sans faire de sport mais pas pour les raisons qu’on croit. Le corps a besoin d’énergie pour fonctionner. Cette énergie est fournie par l’alimentation. Elle apporte au corps du carburant qu’il brûle pour avancer. Mais contrairement au réservoir d’une voiture qui déborde si on met trop d’essence, le corps humain est extensible et tout ce qui n’est pas consommé est stocké sous forme de graisse, là ou il y a de la place, notamment dans le ventre pour les hommes et dans les fesses pour les femmes.

Or le seul moyen de faire fondre ces réserves de graisse, c’est de puiser dedans. C’est ce que fait l’organisme quand il reçoit moins de calories qu’il n’en dépense. Pour maigrir il faut donc d’une part apporter moins de calories (et pour cela il n’y a pas 50 façons de procéder, il faut manger moins et/ou différemment) et d’autre part favoriser le mécanisme en empêchant l’organisme de puiser dans les muscles. En effet, le corps est composé de ce que l’on appelle la masse maigre (les os, les muscles…) et la masse grasse (le stock de graisse). Or plus la masse maigre est importante (plus la personne est musclée) plus le métabolisme va consommer de calories puisque les muscles consomment de l’énergie alors que le gras se contente d’être là (principe du stockage).

Concrètement, faire 150 abdos par jour pendant 3 mois ne fera pas perdre le moindre centimètre de tour de taille. Cela va permettre de développer les muscles, de les rendre plus durs, plus volumineux, plus résistants (à condition de ne pas en faire tous les jours pour leur permettre de se reconstituer pendant les phases de repos), plus jolis, plus tout ce que vous voulez, mais pour que ces beaux abdos tous neufs soient visibles, il faudra bien à un moment s’occuper du matelas de graisse qui les recouvre, ce qu’aucune séance d’abdos ne pourra faire si le corps continue à stocker et non à puiser.

Vous me direz, « on consomme plus de calorie en faisant une heure de vélo, qu’en passant une heure devant la télé et au moins, sur le vélo, on ne s’envoie pas un pot de Nutella. ». Certes, mais la « sur utilisation » de calories est dérisoire. Prenons quelqu’un qui fait trois fois une heure de sport par semaine (ce qui est déjà très très bien). Il va consommer environ trois fois 500 calories soit 1 500 calories de plus dans la semaine. En valeur énergétique, ça représente une seule belle pizza quatre fromages (sans compter l’huile pimentée et la crème brûlée qui va derrière). Il y a bien entendu de nombreux paramètres qui feront qu’on consommera plus ou moins de calories (l’intensité de l’effort, le poids de l’individu, son métabolisme, le climat, l’âge du capitaine…) mais ce qu’il faut retenir c’est qu’en moyenne, pour le commun des mortels, il faut 4 heures de marche rapide pour « éliminer » une seule part de tarte aux pommes ! Ce qui va faire maigrir à coup sûr, c’est les quatre heures de marche moins la tarte plus une banane et un verre de lait.

Et attention à ne pas confondre sport et activité physique. Mieux vaut marcher tous les jours 45 minutes d’un bon pas pour aller au travail que de faire 4 heures de vélo tous les 15 jours. La régularité d’une activité physique permet de gagner en endurance, en force, en souplesse et de faire fonctionner le cœur (le cœur ne s’use que si on ne s’en sert pas).

En résumé, le sport est bon pour la santé, c’est bon pour la ligne car ça permet de sculpter la silhouette en donnant du volume au muscle, mais pour voir les muscles, il faut faire fondre la graisse, ce que seul un régime hypocalorique peut permettre.

Hé ben maintenant il y a plus qu’à s’y mettre, on éteint l’ordinateur, on achète des chaussures qui courent vite, deux kilos de clémentine, et hop et hop et hop…