Close

25 mars 2006

La Lune réfléchit la lumière du Soleil

Il faut réfléchir avant de diffuser n’importe quoi…

Le contenu de cet article est PROUVÉ

C’est bien ainsi en effet qu’on explique la brillance de notre satellite, ainsi que celles des planètes, dont cinq sont visibles à l’œil nu et n’avaient pas échappé aux Anciens.

Pourtant, « réfléchir » est ici un terme inexact. Au sens physique, la réflexion exige que les rayons qui arrivent sur une surface soient tous renvoyés dans une direction symétrique, formant de la source (soleil, lampe), une image identique à celle-ci : le reflet. Ainsi fonctionnent les miroirs, dans lesquels — c’est d’ailleurs leur principal défaut — nous nous voyons tels que nous sommes. Cela demande que la surface réfléchissante ait un état qui permette cette réflexion : parfaitement lisse et sans aspérité.

Ce n’est pas le cas de la Lune, c’est le moins qu’on puisse dire, la moindre paire de jumelles nous le montrera. Couverte de cratères et de reliefs, elle offre aux rayons de soleil des surfaces diversement inclinées, elles-mêmes couvertes d’aspérités à toutes les échelles, même microscopique. Le ménage est très mal fait, sur notre satellite.

Résultat : les rayons du soleil sont renvoyés dans toutes les directions, et la Lune ne donne pas de reflet net du Soleil, mais seulement une lumière uniformément blanchâtre. Elle « diffuse » la lumière solaire, et ne la réfléchit pas.

%d blogueurs aiment cette page :