Close

3 novembre 2005

La Lune est l’astre des nuits…

Un réverbère bien utile… mais peu fiable !

Le contenu de cet article est PROUVÉ

Les poètes nous en ont convaincus : la Lune est bien cet astre qui prend le relais du soleil pour éclairer nos nuits de sa lueur blafarde, tantôt rassurante, tantôt inquiétante. La réalité est plus prosaïque, mais plus instructive.

Notre satellite accomplit une révolution complète autour de la Terre en quatre semaines environ, pendant lesquelles elle forme dans le ciel avec le Soleil, un angle qui est nul au minimum à la Nouvelle Lune, atteint au maximum 180° à la Pleine Lune, et qui prend entre-temps toutes les valeurs intermédiaires. Ce qui signifie que selon le jour de la lunaison, la Lune peut être visible dans le ciel à n’importe quelle heure de la journée.

C’est entendu, quand la Lune s’oppose au Soleil dans notre ciel (Pleine Lune), elle se lève au moment où celui-ci se couche ; dans ce cas seulement, soit un jour par mois, elle prend effectivement le relais du Soleil. Mais tous les autres jours, elle est présente dans notre ciel pendant une partie au moins de la journée. Ainsi, aux Quartiers, la demi-Lune brille à 90° du Soleil jusque vers midi pour le Dernier Quartier, à partir de midi pour le Dernier… Les croissants quant à eux, ne sont visibles qu’en plein jour, ou au mieux dans les lueurs du crépuscule.

Quant à la Nouvelle Lune, elle est bien entendu inobservable, mais l’objet Lune se lève et se couche ces jours-là aux mêmes heures que le Soleil, et l’accompagne durant l’intégralité de sa longue journée de travail !

La Lune, astre des nuits ? Oui, mais seulement de temps en temps…

%d blogueurs aiment cette page :