17 novembre 2004

La lune décolore le linge ou les rideaux

moon-night-vector-illustration_f1wQZWPu_L

La lune blême ne fait pas pâlir !

Que d’idées reçues, et transmises de génération en génération, autour de la lune et de ses prétendus effets sur l’homme et la nature. Le linge, les rideaux voire les peintures de carrosseries qui seraient décolorés par son effet nocturne “dévastateur” en font partie. Rappelons tout d’abord que la Lune ne brille pas, contrairement à une étoile comme le soleil : sa lumière n’est que le reflet de celle du soleil qui l’éclaire. Or la Lune ne réfléchit que 8 % de la lumière solaire qu’elle reçoit, ce qui est ridicule par rapport aux dommages que peuvent causer les ultraviolets du soleil en plein jour sur les couleurs du linge étendu dehors.

Le blanchiment du linge la nuit semble avoir une explication “scientifique” reprise partout : le pouvoir décolorant de l’eau oxygénée qui serait contenue dans la rosée. Mais ceci ne prouve pas que le linge blanchit réellement la nuit posé sur de l’herbe. Et l’unique article trouvé pose une hypothèse et est écrit au conditionnel. Ce phénomène lunaire ne semble pas avoir déteint sur le monde anglo-saxon qui semble tout ignorer de l’influence blanchissante de la Lune ou de la production nocturne d’eau oxygénée.

Une chose est sûre : si le linge blanchit la nuit, ce n’est pas en raison du rayonnement lunaire.

Les nombreuses croyances entourant Dame Lune sont plus le fait de fantasmagories autour de son effet marémoteur (connu et mesuré) que le résultat d’une observation exacte des faits.