Close

30 novembre 2004

La loi des séries

Comme le disait M. Peugeot, jamais 403

Le contenu de cet article est PROUVÉ

Deux accidents sur la même route la même semaine, c’est la “loi des séries“. Trois catastrophes aériennes en 10 jours, toujours la “loi des séries“. Deux jackpots sortis dans le même casino, encore la loi des séries ! Celle-ci a bon dos lorsqu’il s’agit de donner du sens là où il n’y en a pas. Que ce soit pour exorciser sa peur, révéler son impuissance devant la fatalité ou se rassurer. La loi des séries n’a en fait de “loi” que le nom, même si elle est souvent invoquée, à tort et à travers, par tout un chacun, sans jamais savoir de quoi il retourne ni si elle a une quelconque réalité.

Cette “loi” signifierait donc que plusieurs événements complètement indépendants les uns des autres, seraient reliés par un lien de causalité inconnu (voire imaginaire) alors qu’il ne s’agit que du fruit du hasard. Ou bien encore qu’elle serait la cause en soid’événements identiques proches temporellement, alors que de nombreux éléments peuvent conduire certains phénomènes à se suivre en en modifiant la probabilité ou en réduisant leur indépendance. Ainsi, des accidents de la route peuvent être plus nombreux à cause d’une portion de route dangereuse, un week-end particulièrement chargé. Des décès peuvent s’accumuler à cause de conditions climatiques locales ou une alimentation particulière. L’imitation ou la suggestion ont aussi parfois leur part de responsabilité, mais la pseudo loi des séries, appelée à la rescousse et apparaissant seulement pour l’occasion, aucune.

L’illusion, psychologique, vient surtout de conclusions erronées, tirées d’un nombre d’observations beaucoup trop réduit. Une impression de série n’implique pas une loi. Par contre, il est tout à fait possible de calculer la probabilité de certains phénomènes dès lors que toutes les conditions sont connues (comme un lancer de dés ou d’une pièce de monnaie), leurs apparitions successives se résumant en une multiplication de ces probabilités. La virtuelle loi des séries est alors remplacée par les statistiques ou la loi de Pascal qui, elles, par contre, sont mathématiques.

%d blogueurs aiment cette page :