3 novembre 2005

Il existe deux sortes de cholestérol

Group of scientists inspecting chicken nuggets. Unhealthy food concept

Ça m’en bouche un coin !

Le contenu de cet article est PROUVÉ

Le cholestérol est un des éléments lipidiques du corps humain le plus connu, et le plus redouté. Indispensable à la vie, en participant à la fabrication de nombreuses hormones et vitamines, son excès dans le sang peut s’avérer nocif, voire mortel. C’est à ce moment précis qu’est fait un distinguo entre le “mauvais cholestérol” et le “bon cholestérol”, dont on voit rapidement lequel des deux est à conserver, et lequel dont il faut se débarrasser.

En réalité, bon ou mauvais, la molécule de cholestérol est rigoureusement la même. Il n’existe pas deux formules chimiques de cholestérol. Ce qui fait la différence c’est le mode de transport du cholestérol. Les lipoprotéines de basse densité (LDL — Low Density Lipoproteins) véhiculent ce dernier du foie vers les autres organes, ce qui peut entraîner la formation de dépôts sur les parois des vaisseaux sanguins puis les obstruer, d’où un risque accru d’infarctus. Les lipoprotéines de haute densité (HDL — High Density Lipoproteins), quant à elles, font le chemin inverse, en transportant le cholestérol des organes vers le foie. Ainsi, ces protéines aident à “nettoyer” les vaisseaux sanguins.

Plus que le cholestérol, c’est la structure moléculaire des lipoprotéines qui est considérée, protéines qui transportent les lipides d’un tissu à l’autre.

Pour être plus juste, il faudrait donc parler de “bonnes protéines” et de “mauvaises protéines” selon le rôle qui leur est imparti dans le transport du cholestérol, ce dernier, lui, ne fait que prendre les protéines en marche !