27 octobre 2004

Ceux qui parlent de suicide ne le font pas

profile of a man with close up of magnifying glass on SUICIDE  made in 3d software

Le contenu de cet article est PROUVÉ

Vous pouvez aussi leur prêter une corde !
« Quand on parle trop du suicide, c’est qu’on ne va pas le faire ! » ou « Ce ne sont pas ceux qui en parlent qui le font ! » Il serait bon de ne plus entendre ce genre de bêtise. Il est malheureusement démontré depuis des années que le fait de parler de se suicider est un signe de danger. Et que la personne qui en parle risque bien “de le faire”.

Si quelqu’un vous parle de ses idées noires, écoutez-le ! Et surtout, prenez-le au sérieux ! Si c’est un adolescent, parlez en le plus rapidement possible à ses parents pour qu’ils puissent agir. Si c’est un adulte, essayez d’éviter de le laisser seul.

Évitez aussi d’essayer de les “stimuler” de leur dire de “se secouer”. La dépression est justement une maladie qui les en empêche et ils en sont conscients. Le souligner en leur disant ne fait que rajouter à leur détresse.

Essayez plutôt comme Saint Exupéry de leur faire comprendre que « Ce qui embellit le désert c’est qu’il cache un puits quelque part. »

Et pas pour se noyer.